Carcassonne, le château fort

J’ai voulu visiter Carcassonne depuis bien longtemps, déjà il y a 11 ans, quand j’ai passé 6 mois à Toulouse. Pour des raisons différentes ceci n’était pas possible. Enfin c’était possible avec Viktoriia, maintenant ! Carcassonne est une ville et surtout un château médiéval presque « générique », s’inscrivant parfaitement dans ce type des villes et bâtiments. Il est classé comme monument de la patrimoine mondiale de l’UNESCO et il est considéré comme un des incontournables en France.

Carcassonne

Nous sommes arrivés à Carcassonne le soir du jour précèdent de Montpellier/Narbonne. Nous avons cherché quelque chose à manger évidemment et nous avons pu découvrir le centre-ville. J’avoue que des prix sont plutôt dans la fourchette haute dans cette ville très publicité. Il y avait pas beaucoup des restaurants ou bistro ouverts (mais c’est vrai : mars n’est pas une haute saison).

Le jour après, nous avons de nouveau exploré la ville sur le ciel couvert par les nuages (dommage, mais sans pluie au moins !). C’est ainsi qu’on a vu le caractère bicéphale de Carcassonne, en cherchant le château et qui est ailleurs que le centre-ville actuel séparé par le fleuve, l’Aude. La ville a un aspect original.

Carcassonne

Dans l’ensemble, nous avons passé environ 3-4 heures pour visiter le château de Carcassonne et faire le tour de son centre-ville. Nous sommes partis assez tôt en évitant quelconques foules des touristes. Nous avons mangé notre petit déjeuner dans une boulangerie du coin et retrouvé le château, qui était en train de se réveiller pour sa vie touristique et commerciale.

Carcassonne

En attendant de l’ouverture de château comtal nous avons visité la cité. Je remarque particulièrement la Basilique de Saint-Nazaire avec ses très beaux vitraux ainsi que des restes des murailles romains.

Carcassonne

Carcassonne

Après 9h30 nous avons visité le château lui-même et des murailles de la ville.

Carcassonne

Là-bas, nous avons découvert le prolongement des murailles jusqu’à église St-Gimer (construit à la place d’un ancien Barbacane circulaire)

Carcassonne

Une fois la visite finie, nous sommes partis vers le sud, à la découverte des pays cathares et notamment au Château de Peyrepertuse.

L’histoire et particularités de Carcassonne

L’histoire de Carcassonne commence dans le passé lointaine. À la fin du 2e siècle av. J.-C., c’était déjà un oppidum avec des fossés et héberge des habitations gauloises. En 118 av. J.-C., les Romains ont conquis la ville, occupée par les Volques Tectosages, et ont fortifié l’oppidum.

Similairement à Narbonne, en fin de l’antiquité et au début de moyen âge, les Wisigoths se sont emparé de l’oppidum au Ve siècle, puis les Sarrasins au VIIIe siècle qui ont maintenu la contrôle sur la ville environ trente ans avant d’être chassés par les Francs. Après l’éclatement de l’Empire Carolingien, l’époque féodale s’instaure avec à la tête de la ville la famille Trencavel qui va y régner en dynastie du XIe au XIIIe siècle. Carcassonne a prospéré et avait une place stratégique très importante dans le Languedoc.

Le catharisme s’est développé à Carcassonne courant le moyen âge. Les cathares étant protégés par le vicomte Raimond-Roger Trencavel, la ville devient terre d’hérésie aux yeux du pape Innocent III. En conséquence, elle a subi la croisade dirigée par Simon de Montfort suivi par la chute de la ville le 15 août 1209. Les deux bourgs tombent rapidement, ils ont été brûlés et détruits. L’enceinte de la Cité a résisté plus longtemps mais la sécheresse et la soif ont conduit le vicomte de Carcassonne à capituler au bout de deux semaines de siège. En effet Trencavel ne prit aucune disposition pour défendre l’accès aux points d’eau situés en dehors de l’enceinte, croyant que les assiégés seraient secourus rapidement. Dès la prise de la Cité les terres des Trencavel sont attribuées à Simon de Montfort. Son fils aurait donné ces terres au roi de France en 1224.

Carcassonne

Après la tentative de révolte des Carcassonnais menée par le fils du vicomte Trencavel en 1240, saint Louis chasse la population de la ville, et l’autorise à s’établir sur l’autre rive du fleuve : c’est la création d’une ville nouvelle. Une bastide est alors créée en contrebas de la Cité de Carcassonne. Carcassonne devient alors une ville bicéphale où une concurrence économique et politique acharnée a lieu entre Cité et Bastide. Progressivement, la Bastide Saint-Louis va prospérer économiquement au point de surpasser la Cité qui perd au fur et à mesure tous ses pouvoirs et son rayonnement politique.

Au XIVe siècle, la ville était le premier centre de production textile de la France, dont la matière première utilisée était la laine des élevages de la Montagne Noire et des Corbières. Les productions étaient exportées vers les grands comptoirs européens comme Constantinople ou Alexandrie.

En 1348, la ville était touchée par la peste comme le reste du pays et l’épidémie était récurrente jusqu’au siècle suivant. À cette même période, la guerre de Cent Ans provoque de nombreux dégâts. Le prince Noir dévasta par le feu la ville basse en 1355 en épargnant la cité de Carcassonne. Un siège aurait été trop long et l’aurait ralenti dans son entreprise de pillage. La bastide fut partiellement reconstruite et fortifiée en 1359. L’industrie du drap a repris et s’est développé.

Pendant les siècles qui ont suivi, Carcassonne s’est endormie et a disparu de l’histoire (si on ne compte pas la révolte des vignerons du 1907 versus Clemenceau sur le fond de la crise de surproduction du vin et de son falsification).

 

Et voici l’ensemble de mon sélection des photos de Carcassonne !

P1590996 Carcassonne.JPG
P1590999 Carcassonne.JPG
P1600001 Carcassonne.JPG
P1600004 Carcassonne.JPG
P1600006 Carcassonne.JPG
P1600007 Carcassonne.JPG
P1590797 Carcassonne.JPG
P1590803 Carcassonne.JPG
P1590808 Carcassonne.JPG
P1590811 Carcassonne.JPG
P1590817 Carcassonne.JPG
P1590818 Carcassonne.JPG