Avignon, la ville des Papes

Avignon c’était l’objectif de la première d’une série des mini-voyages « low cost » en France, accessible en TGV à 3h30 de Paris il satisfait largement des critères d’un « Paris Day Trip » ; Enfin, après les années des prix prohibitifs des services de train sont plus abordables et les bus aussi ont du faire des efforts face aux « blabla car » ou d’autres services collaboratifs. Enfin, je diverge …

Le voyage

Le départ à Avignon s’est fait avec Ouigo, les TGV low cost : tout s’est passé comme dans un vol d’un Ryanair, incluant la queue d’attente à 30min avant départ et le mesurage des bagages. Le principal défaut c’est qu’il faut aller à Chessy-Marne La vallée par RER A et à l’arrivée on atterrit à la gare « Avignon TGV », qui n’est pas du tout au centre-ville (il faut prendre un TER, qui passe assez régulièrement). Le confort des trains est ok, équivalent à un TER moderne (les mêmes sièges). Le voyage se passe comme dans n’importe quel TGV. Dans l’ensemble le prix que j’ai payé était très correct 😀

Le Palais du Pape

Une fois arrivé sur place, nous (avec Viktoriia) avons commencé l’exploration de l’Avignon, en commençant par l’imposant Palais des Papes, ensuite nous avons vu le Pont de Bénezet.

Les rois de la France se sont débrouillés pour maintenir la domination sur le monde catholique pendant un petite période de 100 ans environ en XIVème siècle. Ceci a donné lieu au développement du château d’Avignon (constructions très nombreuses, des œuvres d’art). Après ce période uniquement des légats pontificaux ont séjourné à Avignon et le Palais des Papes a commencé de se dégrader dans le temps à cause de moindre financement et splendeur qui l’entourait. A noter que Avignon et le comptât de Venaissin voisin ne faisait pas la partie de la France à l’époque et ceci jusqu’à la révolution.

Avignon, Palais du Pape

Celle-ci s’est fait connu par un carnage dit « carnage de la Glacière » de nom d’un des tours du Palais du Pape. Les opinions « pro-français » étaient majoritaires en 1790 à Avignon : ils ont voté l’adaptation de la constitution française et l’attachement à la France. Les « pro-papistes », eux minoritaires ont réagi violemment, ce qui s’est soldé par la mort d’un des « patriotes » pro-français. Les pro-français ont répondu par l’arrestation de tous ce qui étaient soupçonnés de faire partie des dirigeants pro-papistes. Ils étaient sommairement exécutés, et leurs cadavres jetés dans la tour de latrines de Palais du Pape, appelé « la Glacière ».

Après la révolution une caserne et une prison étaient installés dans le Palais, qui a subi des profondes dévastations (certains bâtiments étaient détruits, des œuvres d’art pas maintenu en état) dans la logique où il a devenu « le même que les autres casernes ».

Pendant la reine de Napoléon III l’idée de restaurer le Palais du Pape avait gagné le soutien important. Au début de XXème siècle les travaux de restauration étaient entrepris.

Aujourd’hui le Palais du Pape est classé comme un « patrimoine mondiale de l’UNESCO » ; certaines œuvres d’art se sont préservées, comme les décorations, fresques des appartements privées du pape, certaines chapelles, des sculptures religieuses ou encore des gargouilles, qu’on peut apercevoir sur les murs et les tours du Palais. Dans l’ensemble l’intérieur est quand même assez vide (témoignage des dégâts provoqués par le séjour militaire dans ce lieu), bien que la forme du Palais est très monumentale et imposante.

Le pont Saint-Bénezet

En ce qui concerne le pont Saint-Bénezet, son particularité c’était son longueur et son monopole du passage sur la Rhône : pendant longtemps c’était un seul pont permettant l’accès à la mer pour les marchands et voyageurs lyonnais. Aujourd’hui il est rompu (destruction des arches du pont en XVIIème siècle par la Rhône). Ce pont faisait l’office de la frontière de l’état papal avec la France. Il était construit en XIIème siècle et maintenu principalement par les rois de la France. J’en passe sur l’histoire des chansons concernant la danse sur ce pont … c’est un peu ésotérique pour moi :p

Pont d' Avignon

Vieille ville d’Avignon

Après l’achat des souvenirs (quelques savons de Marseille … ce n’est pas si loin d’Avignon, et c’est assez typique pour la région de PACA) nous avons trainé dans le centre-ville, en visitant des ruelles, et cassé la croute dans une des nombreuses restaurants (on retient une très bonne blanquette de veau !).

Avignon

La vieille ville est très grande, entouré par un mur. Parmi les bâtiments remarquables on retrouve l’Hôtel des Monnaies en face de l’entrée principale du palais des Papes, le théâtre-opéra et l’hôtel de ville. Évidemment, il y a des nombreux églises et chapelles. La Chapelle des Pénitents Noirs m’a paru la plus originale et remarquable.

Avignon, La Chapelle des Pénitents Noirs

A Avignon on retrouve beaucoup des galléries d’art, des institutions culturelles et des nombreux musées. J’étais surpris de découvrir que finalement nous pouvons voir tous les types d’art à Avignon (de l’antique jusqu’à l’art moderne) en bonne qualité au travers de ses musées … pas besoin d’aller aux villes plus grands pour les Avignonnais. Il y a notamment des grandes collections de l’art de moyen âge et de la renaissance.

Le jour après, dès le matin c’était le temps de retour ; nous avons repris le train en direction de Paris.

 

P1420853 Avignon.JPG
P1420860 Avignon.JPG
P1420861 Avignon.JPG
P1420863 Avignon.JPG
P1420864 Avignon.JPG
P1420866 Avignon.JPG
P1420625 Avignon, ramparts.JPG
P1420627 Avignon.JPG
P1420638 Avignon, mairie.JPG
P1420639 Avignon.JPG
P1420640 Avignon, theatre opera.JPG
P1420643 Avignon Palais du Pape.JPG